14 mai, 2012

Evolution du blog

Depuis la création en 2011 du nouveau blog ARICTG2
ce blog VOYAGES est en sommeil, mais qui sait...

21 septembre, 2010

Circuit Bavière/Autriche- Juin 2010 - jour 4

Vendredi 18Nous partons pour le château de Linderhof par une route forestière

Pour découvrir une petite résidence construite par Louis II de Bavière

Il y résida 8 années, s’étant inspiré des rois de France pour la décorer

Visite des salles de réception ou de vie et d’une galerie des glaces au décor chargé

Quelques uns du groupe ont admiré la grotte de Venus, puis c’est départ pour Ettal

Abbaye bénédictine et église gothique baroque, avec statue miraculeuse mariale

Déjeuner au restaurant Grobl-Alm, puis départ pour le village d’Oberammergau

L’on y fête, chaque dizaine d’années, la fête de la Passion par les habitants du hameau

Petite visite à l’église baroque, mais qui garde en châsse les os de St Amand

Et puis promenade libre avant de filer vers l’Autriche et quitter l’Allemagne définitivement.

Superbe route dans le vert Tyrol en suivant la vallée de l’Inn

Arrivée à 18 heures à Innsbruck au Sporthotel Penz où l’on dine

Nous restons deux nuits dans la capitale du Tyrol autrichien

Espérant que le ciel ne nous réserve plus un temps de chien …

19 septembre, 2010

Circuit Bavière/Autriche- Juin 2010 - jour 3


Jeudi 17Toujours en Bavière, journée de visite des châteaux royaux

Par une route sympathique, sinueuse, nous voyons dabord un patrimoine de l’Unesco

C’est la petite église de Wies, de style baroque et plutôt rococo

Et puis nous reprenons la route pour le château de Hohenschwangau

Il est propriété privée, fut reconstruit au 19e siècle par le roi Maximilien

Et la famille l’occupa jusqu’au 12 décembre 1912 et depuis plus aucun

Déjeuner au restaurant Muller avec vision sur le château de Neuschwanstein

Il se dresse sur un piton rocheux, dont l’accès en fit réfléchir plus d’un

Une partie pédestrement, une autre en calèche, d’autres en bus vers Pont Marie

Le château fut construit milieu du 19e siècle par Louis II, comme une rêverie

L’aménagement intérieur fait la part belle aux légendes que Wagner immortalisa

Ce roi constructeur réalisa d’autres châteaux dont Linderhof que demain l’on verra

Vers 17 heures pour rejoindre le bus, nous avons connu la joie d’une bénédiction céleste

Et nous étions heureux d’arriver à Fussen à l’Europark Hôtel pour sécher pulls et vestes

16 septembre, 2010

Circuit Bavière/Autriche- Juin 2010 - jour 2

Mercredi 16 – Visite de MUNICH, troisième ville d’Allemagne après Berlin et Hambourg.

1.300.000 habitants nous attendent et de la ville nous allons faire le tour

MUNICH a été détruite à 80 % par la guerre mais a été reconstruite comme avant

Début de matinée, en bus, Christine nous conte l’histoire des convois de sel d’antan

Nous retrouvons 3 portes du quartier médiéval et ensuite des bâtiments caractéristiques

Palais de justice, fontaine des Wittelsbach, musées grecs, obélisque

Château d’été Nymphem burg, quartier olympique de 72, université

Colonne de l’Ange, ambassades, parlement, je ne peux tout citer

Et puis, fin de matinée, c’est le quartier piétonnier traversé sous baptême permanent

Eglise des Théatins, cathédrale Notre Dame, marché aux légumes frais malgré leurs 150 ans

Nous terminons à 12 heures sur la Marienplatz et son hôtel de ville à l’horloge animée

Et c’est particulièrement bien trempés que nous entrons au Ratskeller pour déjeuner

L’après-midi c’est la découverte de la Résidence qui, de 1300 à 1918, fut château royal

La famille Wittelsbach, ducs, princes, rois, empereurs, y régna non sans mal

Emerveillements pour les trésors accumulés, bijoux royaux, objets d’art de pierres différentes

Et c’est ensuite la visite du château aux salles nombreuses et aux enfilades de Cuvillié surprenantes

Soulignons particulièrement la grande salle de spectacle dite de l’antiquarium

Mais de ce très grand château, nous n’aurons vu finalement que le minimum

Pour terminer la journée, dans une brasserie nous participons à une soirée bavaroise folklorique

Je n’arrive pas à calculer, pour la fête de la bière en septembre, combien se consomment de barriques.

15 septembre, 2010

Circuit Bavière/Autriche- Juin 2010 - jour 1

Mardi 15 - Ce sont quarante-trois Ariciens qui se regroupent, à 10 heures du matin

Au Tabernacle , en étroite communion, pour un voyage circuit en ce mois de juin

Le programme proposé va de Munich, en Bavière, au Tyrol jusqu’à Vienne

Nous allons découvrir vie bavaroise et diversité des régions autrichiennes

Dans l’après-midi, après un départ laborieux, nous quittons Roissy

Et vers 18 heures, à Munich International en Bavière, nous voici.

Notre bus, avec Kay le chauffeur et Christine notre accompagnatrice d’origine lilloise

Nous emmène vers cette grande ville qui est aussi capitale bavaroise

Premier hôtel, le MAX EMMANUEL, où nous allons passer deux nuits

Vers 20 heures diner au resto-italien, puis petit à petit les paupières ont faibli.

07 mars, 2010

Le RAJASTHAN










Quand on évoque l’Inde viennent immédiatement à l’esprit des images qui nous ont fait rêver, il y a bien longtemps : les Maharajas, les Palais princiers, les Lanciers du Bengale …

C’est ainsi que, le 15 novembre 2009, 25 ariciens se sont retrouvés à l’aéroport de Bruxelles afin de s’envoler pour Delhi. Ils partaient à la découverte du plus grand état de l’Inde, le RAJASTHAN, ce qui veut dire Le Lieu des Rois. Mais quand on rapporte cela à un pays comme l’Inde cet état devient pour nous aussi grand que notre pays en surface comme en population.

De ce fait notre périple fut d’environ 2500 km. De Delhi il nous mena plein ouest jusque Jailsalmer à la frontière du Pakistan en passant par Mandawa, Bikaner et Pokaran. Puis plein sud vers Jodhpur, Ranakpur et Udaipur. Avant de remonter au nord-est vers Fatehpur Sikri et terminer par le joyau de ce circuit le Taj Mahal.

Nous avons pu admirer de visu la magnificence des palais des Maharajas et des Nababs qui, s’ils furent d’une richesse inouïe dans le passé, sont restés ou redevenus riches malgré l’indépendance de l’Inde en 1947.

Mais, comme dans tout, un voyage, si beau soit-il, n’est vraiment réussi que s’il est entrepris en agréable compagnie, ce qui fut largement le cas. Bien que provenant d’horizons différents il y eut une parfaite osmose entre tous. Il y avait un philosophe très à l’écoute des filles (elles étaient deux), un prof d’anglais très smart, un comptable réservé, une kiné qui a soulagé plusieurs d’entre nous, un ancien commerçant qui, avec sa gentillesse naturelle, a mis ses talents d’acheteur au service des autres, les pacsés hommes, uniquement pour la consommation de bière à table, les accros de photos, ceux du caméscope et les autres sans oublier, bien entendu, la petite fiancée qui était toujours derrière.


Et pour emmener tout ce petit monde, Seema, jeune femme de 41 ans, très souriante, maniant remarquablement notre langue mais irrémédiablement fâchée avec le masculin et le féminin, ce qui lui a fait dire pour nous expliquer les inextricables embouteillages de Delhi, «
c’est la bordel ».

Pour pimenter quelque peu notre séjour et cela, dès la première nuit, le comptable et le prof eurent le privilège d’avoir chacun une chambre individuelle donnant sur le jardin qui se révélèrent, en fait, être des chambres de dépannage pour le personnel. Notre grand et fort commerçant quant à lui se retrouva une première fois avec le robinet d’eau chaude dans la main puis bénéficia une autre fois toujours de l’eau mais au goutte à goutte. Il y eut également des douches qui étaient froides mais, ce qui est plus rare, une chasse d’eau bouillante.

Par contre nous eûmes droit, fait assez exceptionnel, à deux apéritifs durant notre voyage. Le premier, excusez du peu, dans le car sur le parking de l’hôtel pour fêter l’anniversaire de celui qui, tout en filmant tout ce qu’il voyait, cherchait toujours où se trouvait la petite fiancée. Et le deuxième, pour le plaisir, dans un hall menant à nos chambres.

En un mot comme en cent nous avons fait un très beau voyage, dans une excellente ambiance et par un temps superbe, ni trop chaud ni trop froid.

Jean L.

13 octobre, 2009

Vous avez dit….. BULGARIE

A cinq heures du matin, le soleil se faisant attendre
39 ariciens se sont retrouvés le VENDREDI 4 SEPTEMBRE
Venant de Roncq ou du Tabernacle dans un bus Not’Car
Qui les emmenait à Lesquin à destination du pays bulgare
Distribution des billets par notre pilote Jacques Claerbout
Et ensuite, c’est l’enregistrement des bagages en soute
Vers 8 heures c’est l’envol pour VARNA au bord de la mer Noire
Et l’on rejoint l’hôtel MAK dans une chaleur à boire … à boire
SAMEDI 5 à 8 heures, départ avec Jacob notre guide
Et nous pensons qu’avec lui les commentaires seront limpides
Deux heures de route et petit arrêt à TARGOVISTE
Et puis, jusqu’à midi, nous reprenons la piste.
Nous déjeunons au petit village d’ARBANASSI
Et découvrons la maison de Kostancalieva devenue musée
Où  les femmes étaient en quarantaine après l’arrivée d’un petit
Et puis c’est VELIKO TARNOVO, ancienne capitale fortifiée.
Fin d’après-midi, arrivée d’étape à TRJAVNA
Visite de la maison Daskalov où du bois sculpté il y a
Un petit hôtel, non ascensorisé, nous attend
Après une chaude journée et sous un orage éclatant.
DIMANCHE 6, journée chargée qui se termine à SOFIA
Jacob, dès le départ, nous développe l’histoire de son pays
Les occupations turques, allemandes, russes, toujours subies
Nous traversons GABROVO où beaucoup de    radins il y a.
Puis c’est le musée de plein air ETARA et ses artisans
Que nous découvrons sous pluie et brume la journée durant
Ensuite, partant vers le col de SIPKA gros boum sur la route
Une voiture, avec remorque, accroche et nous prend une porte de soute
Constat, police, quelques énervements pour les bagages et leur état
Mais le président, par ses animations, le calme nécessaire ramena.
Après 90 minutes de retard, repas à KAZANLAK avec soupe bienvenue
Et puis retour de 5000 ans avant J.C. avec la civilisation thrace
Nous visitons une copie de tombeau, l’original l’UNESCO l’a reconnu
Nous traversons la vallée des roses  qui fournit huile ou parfum de race
Visite de l’église orthodoxe de SIPKA découverte d’une maison-musée
C’est dans cette ville que débuta une insurrection il y a 150 ans
Mais il est temps de filer vers la capitale bulgare qui nous attend
Il est 21 heures lorsque nous arrivons à la ville des Sofiautes
Le diner, les clefs, il est déjà l’heure que l’on se piaute …
LUNDI 7 à  9 heures, nous quittons l’hôtel KEMPINSKI
Jacques adresse des félicitations à 2 couples qui ont jour béni
Pierre et Josy fêtent aujourd’hui leurs noces d’or
Et pour Michel et Janine, c’est quelques années encore
Le programme, ce matin, est la découverte du centre-ville
Le stade, le palais de la culture, l’université, les bâtiments défilent
La cathédrale Alexandre Nevski où nous suivons un office religieux
Les églises Ste Sophie, St Nicolas, rotonde St Georges …nous restons dans le pieux
Et aussi des bâtiments officiels, la présidence, que l’on regarde
Nous profitons de l’heure favorable pour la relève de la garde
Après le déjeuner, nous avons quartier libre à l’hôtel
Des siestes, des cartes, des fièvres acheteuses, la journée reste belle.
MARDI 8, nous quittons la capitale pour prendre un peu de hauteur
La pluie et la brume ont cessé, mais il manque un peu de chaleur.
L’objectif principal de la journée est le Monastère de RILA
Deux heures de route, altitude 1147 mètres, nous y voilà
C’est un immense monastère sur plusieurs niveaux
Et l’on comprend qu’il soit patrimoine mondial de l’UNESCO
Au centre du monastère s’élève l’église de l’Assomption
Coiffée de 5 dômes et d’une haute tour, totale admiration
Avec des fresques colorées et une somptueuse iconostase
Nous faisons ce jour une grande découverte, au bord de l’extase
Et puis, pour compléter, c’est la visite du musée
Avec pour conclusion, la croix de Raphaël, travail de 12 années.
Quittant le monastère pour déjeuner, les yeux pleins de belles images
Cela m’arrange pour la rime que l’on mange une truite d’élevage….
Dans l’après-midi, route vers BANSKO, une station de ski
Nous regagnons plus tôt l’hôtel PERUN car le temps est gris
Dans la soirée nous prenons ensemble le pot d’amitié
Et nous levons notre verre en l’honneur de nos jeunes mariés.
MERCREDI 9, visite rapide de BANSKO en matinée
Avec sa petite église de 1835 toute en bois et décorée
Puis par une longue route dans une très belle nature
Et après une petite halte pour le miel et les pots de confiture
Nous traversons une région agricole et fruitière productive
Pour arriver, vers 13 heures, à la grande ville de PLOVDIV
Nous y découvrons la rivière Maritza, chantée par Sylvie Vartan
Qu’une foire internationale anime la ville 2 fois par an
Que pour se promener il y a une rue piétonnière magnifique
Et après déjeuner c’est théâtre antique et musée ethnographique
Fin d’après-midi c’est l’hôtel NOVOTEL qui nous a accueillis
Et soulignons qu’aujourd’hui le soleil s’est nettement ragaillardi
JEUDI 10, monastère de BACKOVO par route montagneuse
Visite de l’église et son icône miraculeuse
Puis le réfectoire et sa longue table où nous sommes installés
Pour admirer aux murs et au plafond des fresques colorées
Reprenant la route deux heures nous arrivons en château vinicole
Et testons rosé, rouge, blanc, raki, à tour de rôle.
Longue route et fin d’après-midi c’est enfin NESSEBAR atteint
Nous retrouvons la côte du soleil où le béton fait le plein
Nous avons plutôt recherché des églises médiévales
Et c’est à POMORIE qu’était du circuit le but final
Nous nous installons au SUNSET RESORT, un hôtel plutôt grand
Et avant souper, pour chauffeur et guide, c’est vivat flamand.
VENDREDI 11, longeant la mer Noire, dernier passage aux Balkans
Et de la côte du Soleil, nous allons aux Sables d’Or maintenant
Notre semaine touristique se termine après 1600 kilomètres
Et Jeanine et Jacques nous ont managés de main de maître
Notre guide Jacob, avec ses commentaires, nous a ravis
Et nous connaissons mieux la vie et la nature de ce pays
Ce midi arrivée au complexe IBEROSTAR en deuxième semaine
Et nous allons nous y relaxer sans trop de peine….
Du VENDREDI 11 midi au JEUDI 17 toute la journée encore
Nous sommes installés « all inclusive » à l’Hôtel IZGREV et OBZOR
Des chambres confortables avec balcon vue panoramique sur la mer
Une restauration avec plats froids, plats chauds, desserts, les plus divers
Et tous les athlètes ariciens ont trouvé des divertissements réjouissants
Aquagym, massage, tir, fléchettes, ballon, belote, j’en oublie certainement.
LUNDI 14, nous avons fêté amicalement un nouvel octogénaire
Et c’est donc en Bulgarie que nous avons découvert l’âge de Pierre …
MARDI 15 notre programme prévoyait une excursion en matinée
Et prenant la direction de BALCIK nous arrivons à l’ensemble « Le Palais »
Il était, au siècle dernier, la résidence d’été de Marie de Roumanie
Nous visitons son petit château, ses cactées et ses jardins fleuris
Ensuite nous terminons la matinée par la visite du Cap KALIAKRA
Un site archéologique sur les falaises que nous gravissons à petits pas
JEUDI 17, dans l’après-midi, 8 ariciens, dont notre doyenne
Ont choisi de « s’envoyer en l’air » pour pimenter cette semaine
Parmi eux il y avait également le Président et c’est étonnant
Car notre amicale ARIC ne faisait pas cela jusqu’à présent
Mais quand nous avons vu les parachutistes en pleine ascension
Nous avons pensé qu’être ariciens c’est savoir assouvir ses passions.
Et nous avons connu une deuxième semaine sous un soleil d’or
Il faut en mettre dans les valises car ce VENDREDI 18 retour au Nord
En cette quinzaine de septembre, sur la Bulgarie nous avons pu jeter notre regard
Et nous connaissons mieux l’histoire et la récente liberté du pays bulgare
Souhaitons que, dans les prochaines années, ils soient de bons européens
De toute façon, ce pays sera sain car il n’y a plus de vie russe … et c’est bien
En tous cas, pour ce voyage bien préparé par l’ARIC
Les participants l’ont vécu dans une amitié bien sympathique

                                          Michel D.




02 novembre, 2008

Un DIAPORAMA complet du voyage aux Etats-Unis

2008 09 aric etats unis
Rappel : Les Photos sont de Georges C.
et le récit d' Annie V.

19 septembre, 2008

Vendredi 19 septembre : San Francisco, Paris

Tout a une fin …Après une matinée libre pour le shopping, les valises ou le repos, nous quittons l’hôtel vers 12 h 30 en direction de l’aéroport où Ned nous quittera mais nous ne sommes pas prêts d’oublier sa gentillesse, son érudition et sa disponibilité. Après les formalités habituelles, nous embarquons sur le Boeing 747  d’Air France pour un décollage à 16 H : il est temps de se mettre à l’heure française et nous avançons nos montres de neuf heures pour atterrir à Roissy samedi matin vers 11 heures. C’est au tour de Nicole de nous quitter et nous rejoignons le bus qui nous ramènera à Tourcoing.

Grâce à Thérèse et Jean-Louis qui ont organisé et participé activement à ce voyage, nous revenons avec la tête pleine de paysages inoubliables, de nouveaux amis ariciens, une valise bourrée de cadeaux et … les jambes un peu lourdes ! Merci à tous et rendez-vous en 2009.

Annie V.

18 septembre, 2008

Jeudi 18 septembre : San Francisco

Après un petit déjeuner pris sur le pouce dans le bar qui jouxte l’hôtel (guère plus copieux que chez les Mormons …) un nouveau bus nous attend pour la visite de la ville : pas de fog ce matin et le soleil nous accompagnera toute la journée. Après la traversée des quartiers chinois, philippin, japonais, coréen, nous faisons un premier arrêt à Alamo Square avec ses maisons victoriennes en bois, puis montons sur la colline appelée Twin Peaks (ou cure-dents !) : toute la ville est devant nous avec les gratte-ciel du quartier de la finance, le quadrillage des rues et le Golden Gate Bridge.

Ville rebelle et sans barrières, San Francisco a été à l’origine des mouvements beatnik et hippy, des manifestations contre la guerre du Vietnam ou pour les droits des homosexuels. Son université privée a été rendue célèbre par le film « le cercle des poètes disparus ».

Nous redescendons vers la baie en passant devant l’arboretum et traversons le parc Présidio pour rejoindre le célèbre Golden Gate Bridge qui enjambe la baie sur 2,5 kms de long : un régal pour les photographes avec sa belle couleur rouge-orange qui brille sous le soleil !

Retour au bus qui nous déposera ensuite en haut de la rue Lombard, que nous descendons à pied en zigzaguant au milieu des parterres de fleurs et d’hortensias. Notre traversons en bus le quartier italo-mexicain (qui correspond un peu à Saint-Germain des Prés), le quartier financier et ses traders qui sont là à partir de 6 h du matin à cause du décalage horaire avec Wall Street pour arriver sur le port et l’embarcadère n° 39 où nous déjeunerons au restaurant Bubba Gump : décor du film Forest Gump et plats à base de crevettes. Après une courte visite à la colonie d’otaries qui a élu domicile dans le port depuis le début des années 90, nous rejoignons à pied l’embarcadère n° 33 où nous prenons le bateau pour rejoindre l’île d’Alcatraz et sa non-moins célèbre prison, officiellement fermée le 21 mars 1963 : chacun est équipé d’un audiophone en français et le récit de son histoire émaillé des cris réels des prisonniers est très impressionnant.

De retour à terre, nous remontons à pied jusqu’au point de départ du Cable Car qui grimpe les côtes de la ville grâce à son câble d’acier souterrain et se laisse glisser en descente avec ses freins : après une petite heure d’attente, nous nous regroupons tous dans la même voiture où notre conducteur se livre à un festival d’accélérations et de freinages ! Il nous arrête à Union Square et ce sera retour à l’hôtel pour les uns, shopping chez Macy’s pour les autres en attendant de se retrouver (où est Gérard ?) pour rejoindre à pied notre restaurant-jazz : mais où est donc Nestor ? Pendant que Ned et Nicole partent à sa recherche, nous fêtons les anniversaires de Ghislaine et Pierre et mangeons rapidement (avec musique jazzie) car trois limousines blanches nous attendent devant la porte pour la visite de San Francisco by night. Un premier arrêt à la sortie du pont d’Oakland et champagne devant la baie illuminée. Deuxième arrêt devant les Invalides, pardon devant l’Hôtel de Ville et retour à notre hôtel où notre carrosse redevient citrouille …

17 septembre, 2008

Mercredi 17 septembre : Visalia, Sequoia Park et Kings Canyon, San Francisco

La route longe encore les vergers (pistachiers, noix de pécan, grenadiers, orangers …) et le cheptel de vaches en batterie à l’air libre avant de grimper à travers la forêt (Ned propose une banane contre un sequoia …) et entrer dans le parc national de Kings Canyon , le toit de la Californie avec des sommets à 3 et 4 000 mètres où vivent ours, lynx et lion de montagne. Arrêt dans le parc national de Sequoia au Mémorial de la Guerre de Sécession et une courte marche nous permet d’admirer spécialement the Nation’s Christmas Tree du Général Grant et celui du Général Lee. Ces séquoias (de la famille des conifères) mesurent plus de 80 mètres et pourront vivre de 1 000 à 1 500 ans (le plus vieux a 3 200 ans !). Un seul arbre permet la construction de 40 maisons !

Arrive maintenant le moment du pique-nique-surprise sous les arbres organisé de main de maître par Ned et particulièrement copieux : même les guêpes ont apprécié (n’est-ce pas Jacqueline ?). Il paraît que nous sommes le premier groupe de Ned à vider 2 kubiks de vin et la réputation du Nord n’est plus à faire …

Pendant une bonne sieste réparatrice dans le bus, nous nous dirigeons vers San Francisco en traversant Gilroy, capitale de l’ail, et après un arrêt-shopping de produits frais à Casa de Fruta (et quelques pistaches pour Françoise …) nous continuons sur la route 101 : San José et sa traversée difficile, la Silicone Valley (Intell, Yahoo, …), le campus de Stanford pour arriver enfin en vue de San Francisco : pris dans les embouteillages de la fin de journée, nous pouvons emprunter la voie de gauche (carpool) beaucoup plus rapide car réservée aux véhicules transportant 2 personnes et plus.

Nous découvrons enfin à notre droite la lagune d’eau douce, half moon bay, et à notre gauche, le Pacifique. Construite sur quarante collines mais située sur la faille de San Andreas, la ville a été détruite en 1906 par un tremblement de terre suivi d’un incendie et reconstruite, en attendant le Big One, l’énorme secousse. ….

A l’arrivée à notre hôtel, l’Adante, nous quittons définitivement notre bus et nos chauffeurs chinois après plus de 4 000 kms parcourus ensemble. Si cet établissement a l’avantage d’être situé en centre-ville, nous constatons rapidement que son confort est tout relatif …

15 septembre, 2008

Lundi 15 septembre : Las Vegas, Vallée de la Mort, Las Vegas

Ce matin, grasse matinée, nous ne partons qu’à 8 h 15 …à condition de retrouver Pierre ! C’est Nicole, notre accompagnatrice, qui restera à l’hôtel et poursuivra les recherches pendant que nous sortons de Las Vegas en empruntant le strip, boulevard sur lequel se trouvent tous les hôtels célèbres de la ville : Excalibur, Luxor, Bellagio, New York, Mandalay, etc … La ville se développe sans fin et les constructions nouvelles poussent comme des champignons, de même que les zones commerciales. Las Vegas deviendra une ville importante avec les grands travaux lancés par le président Roosvelt après la grande dépression pour soutenir la monnaie et en particulier la construction d’un barrage sur le Colorado pour le lac Mead.

Nous passons la ville de Pahrump, cité des « poulettes » et de toutes les permissions, puis celle d’Amargosa, ville fantôme où une dame a construit un opéra dont elle est la seule chanteuse et entrons dans la Vallée de la Mort : son nom n’est pas usurpé et beaucoup des premiers pionniers y ont laissé la vie. Arrêt photos au Point Zabriskie : la chaleur devient écrasante et le vent qui souffle en rafale sur un paysage lunaire de dunes aura raison du parapluie d’Annick qui finira à la poubelle du Site Point !. La route n’en finit pas de descendre pour atteindre – 86 mètres sous le niveau de la mer à Bad Water. A – 80 M se trouve le borax à l’état pur et à fleur de sol, exploité comme détergent et pour la fabrication des pare-brises. En 2004, une pluie diluvienne dans la Death Valley a fait fleurir tout le désert.

Après le repas-buffet et la visite du musée sous une température de plus 42°, nous sommes heureux de retrouver le bus climatisé qui nous ramènera à notre hôtel, où nous attendent …Nicole et Pierre.

Dîner à 18 heures pour attaquer la grande soirée de Las Vegas by night : après un spectacle sur l’eau de sirènes et de pirates, nous rejoignons à pied l’hôtel Venice que nous traversons pour assister à un ballet de jets d’eau devant la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe (si-si, mais en modèle réduit). Nous traversons ensuite les hôtels Bellagio et Cesar pour finir la soirée sur l’avenue Frémont et son plafond illuminé. Tout est gigantesque, hors normes, dans une cascade de lumières et de néons.

14 septembre, 2008

Dimanche 14 septembre : Torrey, Bryce Canyon, Las Vegas

La journée s’annonce fraîche le matin et très chaude ensuite. Nous traversons la Dixie National Forest, composée de genévriers, pins-parasol, bouleaux. La route que nous empruntons, une des plus belles des Etats-Unis, est appelée la route aux millions de dollars, ceux qui ont été dépensés en 1940 pour la construire et combler le ravin sur laquelle elle passe : étroite et sinueuse, avec des pentes à 14%. Nous sommes à 3 200 mètres d’altitude.

Arrêt à Escalante avant d’arriver dans le parc national de Bryce Canyon (altitude moyenne de2 500 mètres) où une autre surprise nous attend : à perte de vue, des sortes de cheminées, les hoodoos, ciselées par des millénaires d’érosion sur un fond de forêts et de falaises blanches crénelées comme des murs de château.

Petite balade à pied pour rejoindre restroom et boutique de souvenirs et déjeuner-buffet avant de reprendre la route. Nous passons Mont Carmel, Saint-George, et entrons dans le désert du Nevada (où nous récupérons l’heure perdue en Utah) après une petite boucle en Arizona. La route traverse le parc national de Zion Canyon en passant par un tunnel où sont stoppées toutes les voitures pour nous laisser passer. Au fond du canyon coule la rivière Virgin bordée de très hautes falaises rougeâtres.

Nous voici enfin arrivés à Las Vegas avec toutes les lumières de la ville et nous découvrons notre hôtel, le Circus Circus, et ses 1 200 chambres. Rendez-vous à l’entrée du casino de l’hôtel pour arriver en groupe au restaurant buffet. « Ce soir j’attends Madeleine » nous chantait Jacques Brel mais il n’a rien écrit sur les saignements de nez intempestifs …

13 septembre, 2008

Samedi 13 septembre : Moab, Canyonlands, Capitole Reef, Torrey

Nous commençons par une balade en bus le long du fleuve Colorado : les rives sont aménagées pour les campeurs avec sentiers et restrooms et tout cela gratuitement puisque nous sommes encore dans un parc national. Petit arrêt sur une plage de sable fin et trempette pour certains, photos pour d’autres et retour vers Moab en passant devant le château Moab, producteur de vin et quelques ranchs cossus.

Nous nous arrêtons pour déjeuner à Blanding dans un restaurant-musée familial avec la machine à laver des années 50 et beaucoup d’autres souvenirs. Après un court arrêt au parc national de Capitole Reef et ses falaises en forme de cathédrales, nous rejoignons notre hôtel de Torrey le Wonderland Inn. Surprise : Nicole et Ned ont le temps d’apercevoir un coyote sur le côté de la route !

12 septembre, 2008

Vendredi 12 septembre : Moab, Arches, Canyonlands, Moab

Après un excellent petit déjeuner américain, nous partons pour le parc national des Arches (l’arche est le symbole de l’état d’Utah), superbe site naturel d’arches rocheuses et de pitons de grès rouge formés par l’érosion, l’eau, la glace et les températures extrêmes, sans intervention d’aucune rivière. Premier arrêt aux Tours du Palais de Justice (le juge et les 322 accusés) puis à l’Arche Delicate (1 500 mètres d’altitude) et enfin dans le secteur des Fenêtres : une petite marche nous permet de mieux découvrir la fenêtre Nord et la fenêtre Sud ainsi que l’arche Turret.

Retour à Moab pour le déjeuner et à la demande générale, arrêt shopping dans Main Street jusqu’à 16 heures puis en route pour le parc de Canyonlands, vaste plateau dans lequel le fleuve Colorado s’est frayé un chemin à travers 2 canyons. Arrêt photos à Grand View Point d’où le spectacle est grandiose.

Nous rejoignons rapidement Dead Horse Point (+ de 1 700 M d’altitude) pour ne pas rater le coucher de soleil sur Canyonlands et les marais salants au fond du canyon d’où on tire un sel fossile pur et non raffiné. Les photographes s’en donnent à cœur joie !

Retour aux phares et arrêt du bus pour laisser passer (et repasser !) une famille de biches et retour à Moab et notre hôtel.

11 septembre, 2008

Jeudi 11 septembre : Bluff, Mesa Verde, Moab

Départ à 7 h 50, après un petit déjeuner « frugal » (une tartine et une chaise pour cinq…) nous quittons l’état d’Utah pour celui du Colorado en traversant les régions d’exploitation du pétrole. Nous sommes le 11 septembre et tous les drapeaux sont en berne.

A droite de la route, Ned nous signale « the sleeping Ute mountain », qui ressemble à un Indien endormi : sa tête vers le nord, ses bras croisés sur la poitrine, ventre, pieds et orteils.

Arrêt à Cortéz, point de rencontre de 4 états : Colorado, Utah, Nevada et Nouveau Mexique. C’est une petite ville typique de l’Ouest américain avec une population mélangée de Mexicains et d’Indiens. Une visite au supermarché Walmart nous permet de m

ieux apprécier le mode de vie américain, tout en testant nos connaissances linguistiques… Walmart est le premier employeur américain (plus de 11 000 personnes), ouvert 24 h x 24 et représente 10 % des importations du pays.

Nous quittons la route pour grimper vers Mesa Verde (le plateau vert) à 2 500 mètres d’altitude et après un repas-buffet dans un restaurant en rotonde offrant une très belle vue sur la vallée, nous rejoignons le site où vécurent, il y a plus de 1 400 ans les Indiens Pueblos : peuple sédentaire, vivant de la chasse et de l’agriculture, ils ont construit leurs villages dans la paroi de la falaise, pratiquant la poterie et la vannerie mais disparurent mystérieusement 200 ans plus tard.

Le parc de Mesa Verde est infesté de chardons bleus : la plante n’étant pas originaire des Etats-Unis, sa présence nuit à l’authenticité du parc. Les incendies ici sont fréquents et parfois impossibles à combattre. De même que les maladies parasitaires qui touchent beaucoup d’arbres.

Nous redescendons la route empruntée ce matin pour piquer vers le Nord et la ville de Moab. Après un arrêt à Monticelli (non-non, Fernand, nous ne sommes pas en Corse …), nous arrivons à Moab (1 800 mètres d’altitude), la ville des amateurs de rafting et de VTT, où se trouve notre hôtel Motel6 : quelques surprises désagréables nous y attendent mais Ned se met en quatre pour les résoudre et nous irons manger à l’extérieur une viande délicieuse. Utah = no beer, no wine 

10 septembre, 2008

Mercredi 10 septembre : Cameron, lac Powell, Monument Valley, Bluff

Réveil à 5 h 45. Petit déjeuner américain. Le soleil brille sur le pont et le fleuve Colorado.

Les indiens Navajos vivent à l’indienne sur leur territoire. Originaires de l’Asie Centrale, leur langue est de la même famille que le finlandais ou l’inuit.

Nous arrivons à la ville de Page, sur le lac Powell. Elle est très récente et à l’origine d’une activité touristique aquatique importante. Les Navajos y possèdent une centrale thermique.

Ceux qui le souhaitaient montent à bord des avions par groupes de 6 et pendant plus de 40 minutes, ils survoleront le lac Powell : formé par la création du barrage Powell en 1959, il est constitué d’une multitude de bras au fond desquels vont se nicher quelques bateaux à l’abri des falaises striées comme la poterie des Navajos. Le spectacle est éblouissant !

De retour au sol, nous prenons un bateau croisière qui sillonnera une partie du lac

 aux eaux turquoises en passant près du barrage et entre les falaises de grès ocre.

De retour au bus, quelques photographes intrépides traverseront à pied le pont sur le barrage et nous arriverons à Lodging pour le déjeuner. Pendant le repas servi à table un énorme orage éclatera mais nous sortirons sous le soleil revenu, après avoir partagé 12 tasses de café entre 30 personnes…

Nous prenons la route 160 en direction de Kayenta (rappelez-vous la course dans le film Forest Gump) et reculons nos montres d’une heure puisque nous changeons de fuseau horaire. 

Et nous voici dans le parc tribal de Monument Valley dont les terres ont été octroyées aux Navajos pour constituer une réservation (et non pas une réserve, destinée aux animaux), la plus grande des Etats-Unis. Aujourd’hui, ils exploitent le pétrole, l’uranium et le tourisme.

Dans trois  4x4 « navajos », ie des camionnettes aménagées pour asseoir une dizaine de touristes, nous sillonnons le parc où John Ford a tourné ses plus grands films (Fort Apache, la Chevauchée fantastique …) et nous ne serions pas surpris de voir apparaître John Wayne à la poursuite de quelques indiens …Quelques arrêts-photos et le son d’une flûte dans la lumière du soir nous permettent d’apprécier la beauté des lieux. La journée se termine par un barbecue préparé par nos hôtes Navajos, le retour au parking du bus à la lumière des phares et l’arrivée à Bluff et notre hôtel mormon de Kokopelli Inn : un peu plus rustique que les précédents (et où elle va dormir Michèle ?...).

09 septembre, 2008

Mardi 9 septembre : Laughlin, Grand Canyon, Cameron

Réveil à 5 h 30 et départ à 8 heures, après avoir admiré les énormes poissons multicolores du bassin en attendant le bus. Les prévisions météo sont mauvaises mais Ned va mobiliser ses énergies …


Le fleuve Colorado que nous venons de traverser naît dans les Rocheuses et finit dans le golfe du Mexique, où il arrive à sec car son eau a été captée tout au long de son cours..

Arrêt à Seligman, petite ville typique sur la célèbre route 66, long ruban d’asphalte de 3 600 kms qui allait relier Chicago à Los Angeles dès 1926 : elle fut la route de l’aventure et de l’espoir dans les années 1930 et concurrença le train pour le transport des marchandises.


A notre arrivé dans le parc National de Grand Canyon, certains prennent l’hélicoptère pour le survoler et les autres s’installent dans le cinéma Imix pour regarder un film sur écran géant qui retrace la première expédition de John Powell au fond du canyon en 1869.


Après le déjeuner-buffet à 13 h 30, (nous sommes sur le plateau de Kaibab à 2 400 mètres) le groupe entame une marche de 2 heures environ sur un sentier bétonné qui longe la rive sud du Grand Canyon. Le ciel est nuageux mais ensoleillé et le spectacle grandiose et démesuré: deux milliards d’années géologiques sont gravées dans ces falaises et ces canyons au fond duquel serpente le fleuve Colorado. Les appareils photos crépitent …et les mots manquent !

En fin d’après-midi, nous arrivons à notre ville-étape de Cameron, en territoire Navajo : notre hôtel, le Cameron Trading Post, fut le lieu historique des échanges entre blancs et indiens

08 septembre, 2008

Lundi 8 septembre 08 : Los Angeles – Laughlin

Réveil à 5 h 30 pour départ à 7 h 30. Le temps est nuageux et la ville est recouverte par le fog dû à la pollution pétrochimique. Après plus d’une heure d’attente, notre bus arrive enfin et nos deux chauffeurs chinois nous emmènent pour la visite de Los Angeles : ville tentaculaire, la deuxième après New York, elle a été fondée par les Espagnols venus du Mexique et qui créent des missions tout au long de la côte Pacifique. Elle ne deviendra terre américaine qu’en 1845.

1ier arrêt : le quartier Pueblos, sauvé de la démolition pour garder le souvenir des premiers habitants, des fermiers mexicains qui cultivaient la vigne et le maïs. Dans le square, la statue de Felipe de Neva, premier gouverneur de Los Angeles. Nous traversons l’ancien quartier pour rejoindre la première gare datant de 1930.


2ième arrêt : le Centre de la Musique. Nous découvrons à pied l’Opéra Dorothy Chandler dont le directeur actuel est Placido Dominguez.


Nous traversons en bus le quartier des affaires pour celui du shopping et Beverley Hills en passant devant le parc Lafayette et le puits de pétrole à ciel ouvert où des mammouths ont été retrouvés, conservés dans ce goudron. Toutes les nouvelles constructions sont en bois, plus rapides et moins chères que celles du siècle précédent en briques. Beverley Hills se reconnaît aux voitures (les américains y attachent une grande importance) et aux somptueuses maisons des vedettes du show business.


3ième arrêt : consacré à la visite de Melrose Avenue et ses boutiques haut de gamme ainsi qu’à l’hôtel (Avan ..?) dont le restroom nous restera obstinément fermé. Jolie voiture devant l’hôtel !


Puis nous traversons Santa Monica, le grand quartier balnéaire de Los Angeles, pour nous arrêter sur l’incontournable Hollywood boulevard et continuer à pied : photos de la colline Hollywood à partir du centre commercial, puis le Chinese Theater qui a vu défiler toutes les vedettes du grand écran dont certaines ont laissé l’empreinte de leurs mains et de leurs pieds dans le ciment frais.

Après le repas en self service, nous laissons à gauche les studios de la Warner Bross et à droite les studios Universal. Nous passons devant un cimetière en herbe, avec parfois un bouquet de fleurs et sortons de L.A. en direction de Pasadena et le désert de Mojave : paradoxe, c’est là que nous recevrons une averse ! Nous arrivons le soir à Laughlin pour découvrir notre hôtel, le Colorado Belle, et son bateau à aube illuminé. Buffet à 20 heures et petit tour dans le casino pour certaines qui se feront la main avant Las Vegas : il paraît qu’une personne a gagné 4,35 dollars avec une mise de 1 dollar …

07 septembre, 2008

Dimanche 7 septembre 2008 … Los Angeles

Départ du bus à 8h00, direction Roissy où Nicole nous accueille porte E7 . Formalités d’enregistrement, attente et embarquement à 12 h 30 pour décollage à 13 h 15 sur Boeing 777.

Islande, Groenland, détroit de Davis, Baffin Bay, Edmonton, Calgary, Seatle, Reno et quelques 9 000 kms plus tard, atterrissage à Los Angeles à 15 heures, heure locale, et donc avec - 9 heures de décalage horaire.

Notre guide américain, Ned, nous accueille à l’aéroport (il parle un français parfait) et nous rejoignons notre hôtel, le Guesthouse. Dîner à 19 heures … sur des nappes propres grâce à Nicole.

19 septembre, 2007

Séjour en Corse







Pour voir un DIAPORAMA complet: CLIC
photos de Georges B
Diaporama de Michel R


10 juillet, 2007

Quelques jolies photos

1 - Envoyées par Georges B.

Voir

2 - Envoyées par Daniel C.

Voir

05 juillet, 2007

Un diaporama d' Irlande

voir

vous pouvez envoyer vos plus belles photos en pièces jointes, avec un texte de légende, elles seront ajoutées.

04 juillet, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ mercredi 4 juillet

De cette ballade irlandaise, on peut se féliciter
Qu'elle se soit déroulée en belle amitié et parfaite ponctualité
L'on doit dire merci à nos gentils organisateurs
Qui pour cette découverte irlandaise se sont montrés beaux joueurs
En limitant à quelques heures les moments de pluie
Mais de toute façon, nous avons été très vite ravis et conquis
Par la beauté sauvage des lacs et landes de ce très beau pays
Et donc, que de beaux souvenirs peuvent exprimer notre merci
.


4 juillet 2007

Michel
(pour lire ce compte-rendu, aller en date du 25 juin, début du voyage, puis remonter les jours.)

03 juillet, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ mardi 3 juillet



Mardi 3, dès neuf heures visite de la cathédrale SAINT PATRICK toute en pierres
L'on y honore évêques anciens et soldats qui firent pour l'empire de nombreuses guerres
Nous quittons ensuite DUBLIN pour découvrir POWERSCOURT aux jardins extraordinaires
Et puis c'est l'apéritif surprise offert par Pierre et Patricia, nos deux récipiendaires
L'on en profite fort justement pour dire merci à nos trois accompagnants
Notre dernier repas est à WICKLOW dans un pub et nous voici repartant
Vers l'aéroport de Dublin pour un vol Airbus sans histoires vers 18 heures
Roissy nous voici, bagages les voila, arrivée finale mercredi au premier quart d'heure
.

02 juillet, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ lundi 2 juillet



Lundi 2, cap vers l'Est. Ce sont terres fertiles et pâturages maintenant
Visite du monastère CLOCNAMOISE que fonda en 545 le saint CIARAN
Puis après déjeuner au restaurant le Bounty, Bruno reprend, toujours brillamment
Son troisième épisode de l'histoire irlandaise du 16e siècle à maintenant
Dans l' après midi, nous arrivons à DUBLIN et retrouvons le contexte urbain
Pour faire arrêt un moment au TRINITY COLLEGE et voir ses livres anciens
Puis nous rejoignons notre chic hôtel JURYS pour préparer une dernière sortie
C'est la soirée TAYLOR'S THREE ROCK, chants et danses de ce beau pays
.

01 juillet, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ dimanche 1er juillet



Dimanche 1" juillet, à 1 heure du matin et dans le Connemara
L'anniversaire d'une année supplémentaire a concerné la jeune Patricia
Dans la matinée, nous partons pour un petit port dans la baie de Galway
D'où un ferry nous emmène en 40 minutes et sous un ciel d'été
Jusqu'à la plus grande des Iles d'ARAN où trois minibus nous attendent
Et nous déposent au pied d'un vieux fort situé en haut de la lande
D'où par un chemin montant et pierreux, nous prenons possession de ces pierres
En pensant à ceux qui les amoncelèrent quelques siècles avant notre ère
Après un déjeuner sympa, petit shopping pour les pulls d'ARAN
Retour en ferry et à l'hôtel, le tour du Connemara ainsi se bouclant.
.

30 juin, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ samedi 30 juin



Samedi 30, notre programme : la découverte du CONNEMARA, journée entière
Ce sont des landes et des landes, des moutons en liberté, des tourbières
Et puis aussi de multiples lacs aux eaux mi-sucrées, mi-salées
Fin de matinée à Connemara Smokehouse, nous saurons tout du saumon fumé
Grâce au Montpelliérain Nicolas qui, devant nous, a fileté, tranché et expliqué
Que le meilleur est sauvage, mais qu'il en reste peu et guère possible à trouver
Le plus mauvais est fermier et se nourrit pour moitié de ses excréments
C'est celui que l'on trouve dans nos magasins Carrefour ou Auchan
Enfin le bio, élevé au large, est moins gras, débarrassé des ses résidus
Il est coûteux, genre haut de gamme chez Amarine, et un toast nous a plu

Déjeuner à CHIFDEN et retour à GALWAY à travers lacs, landes et vallons
Et puis un peu de shopping dans de petites rues débordantes de piétons.
.

29 juin, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ vendredi 29 juin



Vendredi 29, cap à l'ouest vers GALWAY et le CONNEMARA
Au château de BUNRATTY et son parc folklo, la matinée se termina
Puis direction MOHER et son hôtel restaurant avec sa particularité
Car, sur demande, un supplément frites avec dessert et café est livré
Après repas, grande découverte touristique : les falaises de MOHER
Y grimper, c'est pas coton, c'est à perdre l'haleine... mais c'est super
Ensuite direction GALWAY par la lande somptueuse de BURREN
Et notre ami Bruno dans l'histoire de l'Irlande à nouveau nous entraîne
Nous sommes captivés jusqu'au parking de l'hôtel CORRIB HEIGHTS
Où trois journées ensoleillées sont programmées en IRLANDE DE L'OUEST.
.

28 juin, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ jeudi 28 juin



Jeudi 28, notre objectif est un tour dans la péninsule de DINGLE
Première matinée de pluie, dans la brume on se sentait parfois seuls
Joli temps d'arrêt au port de DINGLE, refuge au pub Murphy
Et nous repartons vers BALLYFERRITER où l'on nous attend à midi.
Nous pouvons constater que le roi du passe-murailles est BERT avec son bus
Ce qui nous permet, après repas, d'aller découvrir l'Oratoire de GALLARUS
Sur la route du retour, Bruno nous développe de façon claire et synthétique
L'histoire de l'Irlande, des Celtes aux Vikings et à l'église apostolique
En soirée, spectacle par le Théâtre National folklorique
La musique, les chants, les danses, tout était magnifique.
.

27 juin, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ mercredi 27 juin


Mercredi 27 : toute la journée notre programme est un circuit
Qui, par une petite route fort sinueuse, forme l'Anneau de KERRY
Des rhododendrons agrémentent la route en saison
Et nous découvrons les tourbières servant à chauffer les maisons
Nous passons à CAHIRCIVEEN, qui vit naître Daniel O'Connel, l'indépendant
Et arrivons à WATERVILLE, sur la péninsule d'IVERAGH toujours tournicotant
L'après déjeuner, petit salut à Charlot, puis à SNEEM, salut à De Gaulle
Et grimpette par une route fort rude jusqu'à COOMACISTA, un superbe col
Nous redescendons vers des vallées étroites, des lacs profonds
Et c'est en direction du manoir de MUCKROSS que nous filons
Nous y apprenons qu'il a fallu six années pour recevoir la reine Victoria
Et puis, le parc étant fermé, c'est à l'hôtel que l'on rentra
.

26 juin, 2007

Télé ARIC : C dans l' EIRE ........ mardi 26 juin


Mardi 26 matinée, visite de CORK, partie en bus, partie à pied
Eglise Sainte Anne, Cathédrale St Fin Barres et le marché anglais
Le midi, déjeuner à MIDDLETON, à la distillerie JAMESON
Puis visite de l'ancienne usine et ensuite dégustation/comparaison
L'après-midi, par les comtés de CORK et KERRY, arrivée à TRALEE
Jusqu'à l'hôtel Ballygany House, où nous passerons trois nuits.
.